© Martin Argyroglo
La Compagnie Le Dahu a été créée par Maëlle Faucheur et David Costé. En s’entourant de différents partenaires, ils ont conçu, mis en scène et joué Sincère ? (2009), Poupée(s) (2010), Fabulous, prix Paris Jeunes talents en 2011, puis Muscles en 2013. Leur dernier spectacle, La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux, a reçu l’aide à la production de la DRAC Île de France, d’Arcadi Île-de-France, de l’Adami et de la Spedidam. Il sera créé à l'automne 2016 au Collectif 12 de Mantes-La-Jolie.
Le travail de création de la compagnie se situe au croisement du théâtre, de la danse et de la performance. L’écriture est basée sur un travail de plateau et alterne recherche sur scène et périodes d’écriture et de collecte documentaire. A la poursuite des chimères que la société propose aux individus, elle s’attache souvent à des personnes ordinaires, à l’endroit où leurs contradictions viennent révéler une part de la réalité collective.

La démarche de création implique également, en parallèle du spectacle, un questionnement théâtral au sein d’ateliers avec des publics choisis. Une volonté de plus en plus forte de les conduire jusqu’à la création d’un spectacle a donné lieu en 2015 à Nous n’avons pas toujours été forts, écrit pour les patients et soignants de l’hôpital de Jour de Saint-Ouen en parallèle de Muscles, et en 2016 à Hors Lignes, création avec un groupe de détenus de la Maison d’Arrêt de Villepinte, en parallèle de La Rage / Et à la fin nous serions tous heureux, présenté au théâtre Paris Villette pour le festival Vis à Vis.
La Compagnie a été accueillie en résidence longue à Mains d'Oeuvres, lieu culturel et citoyen à Saint-Ouen, de novembre 2010 à avril 2015.